LES CONFÉRENCES

 

Autour de l’Impressionnisme • La peinture du paysage au XIXe siècle

 

MARDI 7 NOVEMBRE 201720H •  Le paysage réaliste, de Corot à l’Ecole de Barbizon

 

Au début de l’exode rural, les campagnes commencent à se vider de ses paysans et deviennent un lieu de villégiature pour les citadins aisés. Dans la forêt de Fontainebleau, à Barbizon, des peintres se retrouvent pour des promenades vespérales, des excursions. Un goût nouveau pour des compositions à l’anglaise plus spontanées se développe. Les peintres ont l’ambition de traduire la nature et ses manifestations atmosphériques en allant sur le motif. Corot peint la campagne romaine d’un œil exercé avant de peindre de mémoire ses souvenirs nostalgiques. Théodore Rousseau explore la forêt de Fontainebleau en cherchant les arbres remarquables. Dans le tableau de Rosa Bonheur, les paysans labourent des champs à la terre riche de promesses, chez Jean-François Millet, les lavandières peinent à la rivière, de pauvres femmes glanent leur pitance du soir.

 

MARDI 9 JANVIER 2018 • 20H  Monet et l’Impressionnisme

 

Mouvement pictural le plus célèbre du XIXe Siècle, c’est un groupe aux contours flous, aux scandales encombrants. Les peintres travaillent sur le motif, pour traduire les jeux de lumière en modulations chromatiques, par touches de peinture écrasées sur la toile. Monet invente la série en cherchant comment saisir les effets de lumière. Les Impressionnistes ne peignent pas l’objet mais la lumière sur l’objet. Ils ont observé les effets de la lumière solaire, ont su traduire les poudroiements irisés sur les choses et les êtres. Avec ténacité et sensibilité, il s’est inventé un nouveau rapport au monde qui se met en place plus autonome et plus inventif à l’origine d’une exceptionnelle postérité dans l’art moderne.

 

MARDI 20 MARS 2018 • 20H  De Van Gogh à Seurat, le développement de l’Impressionnisme

 

Vingt ans après les débuts de l’Impressionnisme, les peintres commencent à douter. Le mouvement se dissout après la mort de Manet en 1883. Renoir retourne au dessin d’Ingres, Cézanne s’installe au Jas de Bouffan à Aix-en-Provence, Seurat, ancien élève de Pissarro élabore une théorie scientifique des couleurs, Van Gogh exprime avec passion et fougue les paysages d’Arles. La deuxième génération des Impressionnistes a développé le langage de la couleur, tantôt expressionniste, tantôt divisionniste pour tenter de sortir ce que Renoir appelait « l’impasse de l’Impressionnisme ». Monet, lui, à Giverny, osera aller jusqu’au bout de la puissance de la couleur dans ses séries de meules et des nymphéas.

 

DE NOVEMBRE 2017 À MARS 2018 • 20H00

Par Catherine Koenig

Entrée Libre

Renseignements au 03 89 70 28 32

 

Télécharger le programme 2017-2018 du RiveRhin - Plaquette RiveRhin 2017-2018.pdf
Renseignements et Réservations au 03 89 70 28 32 ou par mail riverhin@orange.fr
     

Le RiveRhin - 20 boulevard d'Alsace - 68128 VILLAGE-NEUF

Rejoignez-nous sur